Accueil arrow La chrono-nutrition arrow La chronobiologie

Pendule rougeLa Chronobiologie


L'homéostasie

Encore aujourd'hui, médecine, biologie et physiologie appliquent le principe hérité de Claude Bernard, physicien  du XIXème siècle, partant de la notion d’une stabilité constante du milieu organique : l'homéostasie.
D’après les recherches du français Alain Reinberg, ce grand principe n'est vrai qu'en apparence. EngrenagesEn effet, les recherches des 50 dernières années prouvent que toutes les activités biologiques et physiologiques varient dans le temps et les phénomènes périodiques sont à la base de toute vie organique. Au-delà de l'apparente stabilité des êtres vivants, il y a une multitude de rythmes, de cycles, de pulsations. La chronobiologie conduit à de nouvelles conceptions de la physiologie, de la médecine, de la nutrition, de l'hygiène, des rythmes scolaires, des décalages horaires, de la toxicologie et de la thérapeutique.

Chronobiologie : femme devant horloge N’oublions jamais que les rythmes biologiques caractérisent la vie, ils sont la vie !

    La biologie de nos métabolismes induits par l’horloge interne qui régit notre corps a donc donné naissance à la chronobiologie, véritable axe de réflexion et discipline à part entière de la médecine. Une des premières applications de la chronobiologie est l’administration de médicaments à des heures de sensibilité plus grande des organes récepteurs, ou de moindre toxicité pour l’organisme.

L’horloge biologique

Chronobiologie : oeil
Il existe un rythme (dit "circadien"), de 24 à 25 heures,dont dépend notre organisme. Il est l'expression de l'horloge interne de notre cerveau, horloge régulièrement remise à l'heure par …l'œil!
Cet œil, qu'il soit ouvert ou fermé, et même à 1 m 50 sous la terre, capte la lumière du jour grâce à des neurones spécifiques qui vont ensuite transmettre cette information au cerveau et ainsi affecter de nombreuses fonctions biologiques, comme le rythme cardiaque, la température corporelle, ou la synthèse d'enzymes et d'hormones.
L'action de la rétine va ainsi contrôler la libération de corticoïdes ou cortisol, et la synthèse par la glande pinéale d'une hormone, la mélatonine. C'est elle qui renseigne notre corps sur la longueur du jour et de la nuit, alors que les habitudes de lever, de coucher, l’heure des repas sont d'autres facteurs agissant sur notre horloge interne.
Le cortisol, lui, a une action anti-inflammatoire et est responsable de la force musculaire, des modifications de structure osseuse, de la fixation du calcium, de la redistribution des graisses.… Le cortisol est présent dans une journée sous formes de 4 principaux pics entraînant à chaque fois une hyperglycémie qui déclenche une sécrétion d’insuline par le pancréas. Cette hyperglycémie active les centres de la faim et de la satiété.
Des neurotransmetteurs comme la dopamine (sensations de satisfaction ou de plaisir), et la sérotonine (hormone du calme et de la satiété) constituent eux aussi d’excellents synchronisateurs de l’horloge interne.

Se nourrir sert à entretenir, faire fonctionner et régénérer l’organisme.

Chronobiologie : femme assise et horloge En matière de nutrition, en stimulant ces neuromédiateurs, on peut intervenir dans la régulation de l’appétit. Cela se fait en apportant des acides aminés, précurseurs biochimiques de ces neuromédiateurs, dans des conditions d’environnement alimentaire, de temps et de quantité précises. Ainsi la chrono-nutrition s'harmonisera avec nos biorythmes personnels, corrigeant à la fois les carences et excès visibles sur la silhouette, tout en optimisant la régénération de l'organisme pour une meilleure santé psychique et physiologique.
La chrono-nutrition et la morphonutrition ont été élaborés sur les bases de la chronobiologie, science développée au cours du XXème siècle par le biologiste Alain Reinberg du CNRS, complétée par les études pharmacologiques du Professeur Jean-Robert Rapin (Université de Bourgogne) et les ouvrages du Dr Alain Delabos.
La chrono-nutrition est enseignée aux médecins, pharmaciens et diététiciens à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Dijon.


 
haut de la page                       ©2014 - Holiform                       haut de la page