Logo
Pensée du jour : La maladie commence quand nous justifions par l'extérieur le malaise intérieur. Samuel Hahnemann

Les tendances de la nutrition

A découvrir, tester et adopter

L’alimentation BIO

Parmi les grandes tendances, l'alimentation Bio est la plus populaire. Née voilà quelques années, elle gagne de plus en plus d'adeptes soucieux de leur santé. Elle repose sur trois grands principes et n'exclut pratiquement aucun aliment. Le respect de la terre, le choix des semences adaptées au terrain, de même que l'absence d'engrais chimiques et de pesticides caractérisent le premier grand principe. Les deux autres s'appuient sur le respect du consommateur via l'offre de produits sains et contrôlés, de même que sur l'absence (ou une faible teneur) de produits toxiques, jumelée surtout à une richesse supérieure en nutriments.

Le Végétarisme et le véganisme

Peut-être la plus connue des tendances alimentaires actuelles qui se développe tant elle est bénéfique pour la santé. Que ce soit par éthique animale, culture ou en réponse aux nombreux scandales alimentaires, le végétarisme exclut toute consommation de chair animale. Le végétarien privilégie fruits, légumes et céréales, de même que certains produits issus du règne animal comme les produits laitiers, les œufs et le miel. Cette tendance se divise en plusieurs sous-groupes, dont le lacto-végétarisme, qui exclut les œufs, mais non les produits laitiers; l'ovo-végétarisme, qui inclut les œufs, mais non les produits laitiers; le semi-végétarisme, qui n'élimine que les viandes rouges; le véganisme qui consiste à éviter tout produit d'origine animale ou testé sur les animaux tels le cuir, les cosmétiques, la laine et la cire d'abeille. Ajouter quelques substituts de protéines et compléments à votre alimentation permettra de faciliter le travail des neurotransmetteurs souvent mis à mal lors de ce mode de nutrition.

L’alimentation vivante

Les protéines animales sont acidifiantes pour le corps, or notre mode de vie actuel et notre alimentation le sont déjà beaucoup. L'Alimentation Vivante va donc se tourner vers les aliments crus et biologiques d'origine végétale comme les fruits et légumes, les graines germées, les oléagineux, les jus de jeunes pousses comme le jus d'herbe de blé ... Chacun peut y ajouter tout ou partie de ces aliments à son mode alimentaire habituel, en fonction des objectifs qu'il recherche.


L’alimentation hypotoxique ou sans gluten, sans lactose

C'est le Docteur Jean Seignalet qui, le premier, a évoqué l'idée d'une troisième médecine sous forme alimentaire (après la médecine classique et les médecines alternatives). Avec son régime hypotoxique, il prône un retour vers une alimentation ancestrale. Selon lui, le corps humain n'est pas apte à digérer de nombreux aliments courants, et certains modes de cuisson pourraient être nocifs pour la santé. Les laits d'origine animale dont la fonction est d’engraisser les bébés animaux en quelques mois, sont supprimés de l'alimentation, ainsi que tous leurs produits dérivés, yaourts, fromages, beurre, crèmes... Les céréales "modernes" comme le blé, le seigle, l'orge, l'avoine, le kamut et l'épeautre qui contiennent du gluten sont à exclure. Leur préférer le quinoa, le maïs, le sarrasin, le riz et le sésame. Exclure les huiles cuites et raffinées et cuire les aliments à moins de 110° afin de conserver les enzymes, vitamines, oméga 3 et antioxydants.

La nutrition du microbiome

Ce qu’on appelait autrefois la flore intestinale et qu’on a renommé microbiote intestinal est désormais considéré comme un organe à part entière, composé de 100 000 milliards de bactéries appartenant à plus de 1 000 espèces différentes et d’une masse allant de 1,5 à 2 kg. Le nombre de cellules composant le microbiote intestinal est 10 fois plus élevé que celui des cellules composant le corps humain. Les millions de neurones de notre ventre et les centaines de milliards de bactéries avec lesquelles nous vivons en symbiose, influencent nos émotions et notre personnalité !
Le métagénome du microbiote intestinal, ou microbiome, s’avère être beaucoup plus diversifié que le génome humain, est l’un des secteurs de la recherche où se font les découvertes les plus intéressantes à l’heure actuelle ! Et certains aliments fermentés ou l’oignon favorisent en effet un bon microbiome.
Et tous les lecteurs de Giulia Enders le savent bien, notre santé dépend en grande partie de ce qui se passe dans nos intestins, si vous corrigez votre alimentation, vous renforcez la flore, ainsi vous corrigez les maladies.


Holiform : lorsque se nourrir n'est plus seulement un plaisir mais un acte de santé et d'amour de soi